Visite de L'Arche à Bethléem



J’ai pu annoncer dans une conférence publique dans la ville devant 400 personnes, dont plus de la majorité était musulmans, le message de paix, d’amitié et de l’accueil du différent qui se vit à Ma’anlil-Hayat

J’étais heureux de visiter cette communauté, de rencontrer chaque personne avec un handicap et chaque assistant. Une communauté où chrétiens et musulmans œuvrent ensemble, célèbrent et mangent ensemble, se rencontrent en profondeur. C’est une vraie petite famille. Ils ne vivent pas ensemble comme dans un foyer car chacun vit dans sa famille, mais c’est une vraie communauté faite de relations d’amitié, de communion et de travail. J’ai vu leur joie d’être ensemble et je peux témoigner de la beauté de cette communauté. Ils fabriquent des crèches et d’autres objets avec la laine des moutons de Bethlehem.

J’ai pu annoncer dans une conférence publique dans la ville devant 400 personnes, dont plus de la majorité était musulmans, le message de paix, d’amitié et de l’accueil du différent qui se vit à Ma’anlil-Hayat (le nom de la communauté). Avant ma conférence, il y avait un petit « sketch – mime» avec tous les membres de la communauté : si vous aviez vu le bonheur des parents quand tant de monde applaudissait leur enfant ! La paix et la tendresse vécues dans ce monastère et dans notre petite communauté de L’Arche me donnent espérance. Il y a tant et tant de violence dans notre monde. Jésus est venu transformer cette violence en tendresse. Demandons à l’Esprit Saint de transformer nos agressivités en cette tendresse faite d’écoute et de présence.


Created with Admarket's flickrSLiDR.