Lettre de Jean Vanier



Dès les débuts de l’Arche (août 1964), Jean Vanier a voulu communiquer ce qu’il vivait dans un souci d’unité avec le désir de créer un réseau d’amitié et de fraternité entièrement orienté vers les plus exclus de notre société : les personnes avec un handicap mental. Par ces lettres circulaires, il tenait aussi à remercier tous ceux qui le soutenaient généreusement dans l’aventure de l’Arche.

Voici un extrait de cette lettre: 

La démission de Benoît XVI a été un choc,

une surprise et en même temps un signe de sagesse et de liberté de sa part. Je vous avoue que j’étais ému de son geste d’autant plus que j’avais pu le rencontrer en novembre dernier. Comme je l’ai dit dans ma dernière lettre, je l’ai vu si humble et transparent. Il avait accueilli la mission que les cardinaux lui avaient confiée avec tant d’humilité. Qui allait lui succéder après son départ ? Chacun avait ses idées. Mais là encore, surprise ! Je ne connaissais pas le nom qui nous était annoncé au moment de l’élection du nouveau pape mais dès que j’ai entendu le nom qu’il avait choisi – François – quelle joie ! Une immense joie! Qu’il prenne comme vision pour son pontificat François d’Assise était surprenant, inattendu, merveilleux.

C’est un appel à l’Église de revenir vers l’essentiel de l’Évangile, vers cette vision si simple de François d’Assise. Le nouveau pape ne cesse de dire qu’il veut une Eglise pauvre et proche des pauvres. Il parle de l’importance d’être proche des personnes faibles et pauvres, et d’être proche d’elles avec tendresse. Mon cœur jubile(...)