Anne Allard
Ladysmith-Thorne Canada

Je n'ai jamais rencontré Jean Vanier mais ce que j'ai lu, entendu et vu en images m'a fait voir à quel point les personnes handicapées ont une fonction salvatrice dans le monde. Sans discours, par leur simple présence et sans prétention, ces personnes bousculent nos préjugés quant à la norme nécessaire pour que deux personnes se rencontrent, se reconnaissent et s'accueillent dans un respect et une gratitude réciproques..Cette attention sans jugement qui nous est si difficile et que l'on pourrait appeler de l'amour actif, Jean Vanier nous le montre de manière à ce que cette attitude vis-à-vis d'autrui ne se limite pas aux relations qui ont lieu dans les communautés. Son appel nous concerne tous, partout, bien qu'il ait pris racine dans le côtoiement quotidien de personnes démunies du language et de la gestuelle courants. Il s'agit alors de communion.Merci à toutes les personnes dites handicapées, à tous ceux qui vivent avec eux et à l'initiateur de l'Arche.