Pierre Epiney
Genève/Suisse

Je connaissais Jean depuis longtemps déjà, mais il n'avait jamais rencontré ma mère. On invita Jean à Genève pour une conférence. Mes deux bien-aimés, Jean et ma mère donc, se sont vus juste un moment, alors que le flot d'auditeurs entrait dans la salle. J'étais très heureux qu'ils se voient au moins une fois. La rencontre n'a pas dû durer plus d'une minute; c'est déjà long pour bien faire ! Le lendemain, ma mère, déjà âgée, m'a dit quelque chose de complètement surprenant :"Personne ne m'a jamais regardé comme cela !" Elle voulait dire l'intensité du regard de Jean, mais surtout qu'elle s'est sentie importante, aimée ! Faut le faire, non ? Cordialement.